top of page
Rechercher
  • Sylvain Cuerrier

Malgré l’effervescence du marché : ne passez pas l’étape de l’inspection préachat!





Dans un marché immobilier particulier où les maisons se vendent rapidement et où les surenchères sont nombreuses, il peut être tentant d’acheter une propriété sans faire d'inspection préachat. Voici pourquoi vous pourriez vous en mordre les doigts.


Vous connaissez peut-être des gens qui essaient depuis des mois de trouver une nouvelle résidence et qui voient constamment leur promesse d’achat refusée. Face à ces déceptions, certains décident de ne pas suivre les règles de l’art en immobilier afin d’accélérer le processus et éviter de se faire couper l’herbe sous le pied. Cela se traduit souvent par une inspection faite par un ami qui n’a pas nécessairement les compétences requises ou encore par l’absence totale d’inspection.


Santé et finance : les risques possibles


Lors de la signature de la promesse d’achat, inclure une clause de vente conditionnelle à une inspection est une façon de se protéger. Il sera alors possible de soit rediscuter les conditions d’achat ou d’annuler votre promesse d’achat si l’inspection révélait des éléments importants. Toutefois, au Québec chaque année, des milliers d’acheteurs choisissent de ne pas faire appel à un inspecteur en bâtiment afin d’avoir un rapport officiel de l’état de la maison qu’ils souhaitent se procurer. Et depuis la pandémie, ils seraient encore plus nombreux à prendre ce risque. En effet, l’inspection n’est pas une étape obligatoire par la loi.


Mais les conséquences d’acheter sans cet examen par un professionnel reconnu peut vous impacter de façon importante. Une mauvaise ventilation, une isolation déficiente, une fondation ou une toiture à problèmes peuvent aussi s’avérer coûteuses en matière de réparations.


Perte de crédibilité face au juge


Mais les risques ne s’arrêtent pas là. Un acheteur qui décide de poursuivre son vendeur en situation de vices cachés pourrait ne pas être pris au sérieux devant le tribunal s’il n’a pas fait inspecter la maison avant l’achat. Le juge pourrait le considérer comme ayant été imprudent et négligent. En effet, le droit civil définit deux types de vices, le vice caché (le vendeur en est responsable) et le vice apparent (l’acheteur en est responsable). Ne pas faire inspecter la maison convoitée signifie risquer d’avoir les mains liées en cas de problèmes.


Inspecteur en bâtiment : choisir la compétence


Comme mentionné plus tôt, un ami qui connaît bien l’univers de la construction de maison n’est pas outillé pour réaliser l’inspection d’une résidence. Toute personne qui n’est pas experte en inspection de bâtiment pourrait passer à côté d’un vice apparent sans le voir. Mais face à la loi, ce vice reste apparent! Il est primordial de choisir un inspecteur en bâtiment reconnu détenant une assurance responsabilité ou un professionnel. Il est vrai qu’une inspection ajoute quelques centaines de dollars à la transaction, mais elle vaut le coût!


Le programme Intégri-T : une protection supplémentaire


Connaissez-vous le programme Intégri-T de RE/MAX? Rendue possible grâce à la collaboration de l’Association de la construction du Québec (ACQ), cette garantie unique offre une protection financière aux vendeurs et aux acheteurs en cas de réclamations de vices cachés. En tant qu’acheteur adhérant, si des vices cachés sont découverts après la transaction, le service de conciliation assure la gestion des réclamations et permet aux parties d’éviter les recours aux tribunaux, ce qui fera économiser honoraires, frais d’expertise et temps. Aussi, cette garantie en cas de recours en vices cachés s’étend sur deux ans après votre achat, et ce jusqu’à 40 000 $. Cette protection supplémentaire, en plus d’une bonne inspection en bâtiment, vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté pour faire l’acquisition d’une propriété qui soit à la hauteur de vos attentes et ce en toute tranquillité.


En conclusion, nous comprenons qu’il peut être tentant de prendre des raccourcis dans un marché immobilier aussi effervescent. Toutefois, l’inspection ne devrait jamais être une option. En tout temps, vous pouvez demander conseil à votre courtier.



Source: https://moncoindevie.com/fr/article/malgre-leffervescence-du-marche-ne-passez-pas-letape-de-linspection-preachat-396-396

19 vues

Comments


bottom of page